Institut Charles Sadron News


Publié le 09/02/2024 par Drenckhan Wiebke


Voulez-vous faire de la recherche dans un institut interdisciplinaire dynamique sur les polymères ? Rejoignez-nous à l’Institut Charles Sadron (https://www.ics-cnrs.unistra.fr/) pour un poste de CPJ au CNRS, qui offre un salaire et un package de recherche pendant cinq ans et comprend des missions d’enseignement (64 heures par an) à l’Université de Strasbourg (https://www.unistra.fr/). Le poste est affiché pour quatre laboratoires de recherche différents en France et sera affecté au laboratoire dont le(la) candidat(e) saura convaincre le jury de sélection.

Les candidats sont priés de contacter au plus vite la direction de l’Institut Charles Sadron (directeur@ics-cnrs.unistra.fr) afin d’avoir des informations plus détaillées et de commencer à développer leur projet scientifique avec l’équipe d’accueil. Idéalement, les candidats devraient être titulaires d’un doctorat en science des polymères avec une expérience postdoctorale internationale.

Date limite de soumission des dossiers de candidatures au CNRS : 20 Mars 2024

Site de candidature du CNRS : https://emploi.cnrs.fr/Offres/CPJ/CPJ-2024-019/Default.aspx



Information sur l'environnement scientifique

L’Institut Charles Sadron (ICS) est un centre de recherche de renommée internationale sur la science et l’ingénierie de la matière molle qui développe une science de pointe à la croisée de la chimie, de la physico-chimie, de la physique et de la mécanique des polymères et des systèmes auto-assemblés.

L’ICS bénéficie d’un excellent environnement scientifique avec d’importantes ressources informatiques internes pour développer des codes équipés d’un système de sauvegarde et de stockage de données, ainsi que d’un accès possible au supercalculateur (HPC) de l’Université de Strasbourg. L’ICS comprend une équipe reconnue qui travaille sur la théorie et la simulation des polymères et qui utilise actuellement l’IA dans ses travaux de recherche. Ce sujet transversal prend de plus en plus d’importance dans les autres équipes de recherche, en particulier celles impliquées dans la synthèse des polymères. Par ailleurs, l’ambition de la Région Grand Est vise à renforcer l’IA dans les activités de recherche et développement.

L’Unistra, une Université d’excellence (Idex), offre de nombreuses opportunités pour soutenir des projets de pointe à travers des outils de valorisation et de transfert. Il est à noter que l’Unistra est un site universitaire de classe mondiale de longue date en chimie (4 lauréats du prix Nobel).

La possibilité de recruter des étudiants très motivés pour des stages via la Majeure Chimie et Intelligence Artificielle de l’Ecole d’Ingénieurs Chimie, Polymères et Matériaux (ECPM) est également à envisager.

Profil de recherche

Le profil de recherche du candidat doit impliquer la chimie des polymères pilotée par l’Intelligence Artificielle. L’intelligence artificielle (IA) est à la fois un champ de recherche et un accélérateur de découvertes scientifiques dans de nombreux domaines à condition de favoriser le rapprochement avec d’autres communautés scientifiques. Le CNRS, en tant qu’organisme national et pluridisciplinaire, prône l’interdisciplinarité qui est au cœur de ce projet. Il s’agit ici d’adapter les outils de l’IA pour la synthèse de polymères, domaine dans lequel peu d’équipes nationales ont atteint un niveau d’expertise. Ce choix est conforme aux orientations contenues dans le Contrat d’Objectifs et Performances 2019-2023 de l’organisme et recouvre aussi des thématiques que le PEPR exploratoire DIADEM cherche à développer et pour lequel, l’apport de savoir-faire de collègues ayant une expérience internationale serait très utile. La conception de nouveaux polymères fonctionnels repose sur une exploration réussie du paysage structure-fonction. Dans ce contexte, les progrès de la chimie combinatoire des polymères et de l'apprentissage automatique offrent des opportunités intéressantes pour l'ingénierie de nouveaux matériaux polymères répondant à des cahiers de charge préétablis. L’exemple de la biologie montre que partant de monomères à la chimie simple, il est possible d’obtenir des macromolécules fonctionnelles avec des propriétés souhaitées. Tout comme les protéines, les polymères synthétiques possèdent d'innombrables combinaisons de monomères qui peuvent se traduire par des propriétés intéressantes. Etant donné la grande diversité de monomères possibles, la complexité des matériaux polymères se manifeste par une explosion combinatoire ce qui rend inenvisageable une conception rationnelle lorsque le nombre de monomères différents dépasse quelques unités. Inspirés par les récents succès d'AlphaFold2 de DeepMind pour ce qui est de la prédiction de la structure de protéines à l'aide de méthodes d’apprentissage machine reposant sur plus de 170 000 structures connues de protéines, il est possible d’imaginer que la science des polymères connaitra un nouvel essor en combinant le méthodes d’Intelligence Artificielle et de fouille de données et la constitution de base de données expérimentale ou numérique.

Profil d’enseignement

Les activités pédagogiques seront élaborées en collaboration avec l’Université de Strasbourg, et plus particulièrement l’Ecole d’Ingénieurs en Chimie, Polymères et Matériaux (ECPM) qui dispense un enseignement de haut niveau sur l’IA et la chimie des polymères aux futurs ingénieurs chimistes. Le(la) lauréat(e) contribuera à l’enseignement de la synthèse et des propriétés des polymères, de la modélisation ou de la fouille de données, au niveau de la licence ou du master.

Synthèse financière

Total financé sur CPJ : salaire pour une durée de 5 ans + 200 000 € (package ANR)

Co-financement laboratoire ICS : 30 000 €


Image: © xvector sur Freepik